Cap plein nord !

Hit the road Jack… C’est la chanson qui me vient chaque fois que je démarre le van pour repartir vers des endroits plus magiques les uns que les autres !

Au dernier épisode, après 5 jours de Woofing près de Muriwai, j’ai pris la route avec Simon, un autre français fraichement arrivé en Nouvelle Zélande, rencontré au woofing. Direction plein nord, devant attendre du courrier sur Auckland je préfère rester donc dans les “parages” pour aller tout récupérer plus tard. Voici notre itinéraire des 10 derniers jours.

NZ part 2 map

De A, chez Jackie et Bryan, à B, au Cape Reinga, le point le plus au nord de la Nouvelle Zélande. C’est à ce point là que se confrontent la mer de Tasmanie, à l’Ouest, et l’océan Pacifique sud, à l’Est. C’est assez amusant, ça fait des vagues en plein milieu de la mer ! Sur le trajet, qui aura duré au total 10 jours (A/R), nous avons visité des forets, cascades, grottes avec des vers luisants, diverses plages toutes autant magnifiques les unes que les autres et petite croisière dans Bay of Island, véritable paradis sur terre !

Bay of Island est une assez grande baie dans laquelle sont recensées plus de 150 iles, toutes paradisiaques. L’eau y est turquoise, le sable blanc ou jaune, et les dauphins croisent les orques et baleines ! On aura vu que des dauphins, mais ça va quand même.

Nous avons rencontré Kivine et Ludivine, deux françaises ultra cool qui avaient également choisi une plage de sable blanc et fin pour se prélasser toute la journée et pour y camper. Nous avons fait quasiment tout le trajet ensemble, soit environ une semaine.

Nos chemins se séparent donc et me revoilà chez Jackie et Bryan, après 10 jours sans téléphone, ni Internet, toute notion du temps et des contraintes étant du passé, quel rêve ! Nous avons passé toutes les nuits à dormir dans le van, aucun problème, sauf un soir des petits c*ns ont bien failli organiser un rodéo sauvage en 4×4 à côté de notre campement. C’est également un peut galère pour trouver de l’eau potable, même les locaux n’ont pas l’eau courante, ils récupèrent leur eau de pluie et la font bouillir avant de la boire. On apprécie par contre les toilettes publiques un peu partout, propres (papier + savon !).

Et pour mon retour sur Internet, je vous présente fièrement ma dernière vidéo :

Le gros plus de ces 10 jours : le camping sauvage sur l’ile (presque) déserte de Urupukapuka, milieu de Bay of Island, j’ai pu inaugurer la bâche à tout faire Néo-Zélandaise, la française ayant déjà fait largement ses preuves !! Une petite rando de 4H environ a suffit à faire le tour de l’ile et découvrir toutes les criques sauvages ! Le lendemain matin j’ai pu observer des bébés cormorans, et autres oisillons en quête de nourriture sur la plage. J’ai fini par croiser 3 jeunes londoniens, me faire prêter masque et tuba et même inviter boire une bière. Dure la vie.

Je pense descendre sur l’ile du sud rapidos avant que l’hiver ne s’affirme vraiment… Pour le reste… on verra !

Et aussi un petit peu de photos :

 

L’aventure commence ici

Ca y’est ! J’ai mon van, aménagé, il est prêt et toutes mes affaires aussi !

Pour faire suite à mon aventure, je me suis inscrit sur HelpXchange, site qui permet de se mettre en contact avec des gens qui cherchent de la main d’œuvre pas chère. Quelle est la différence avec le Woofing ? Je n’en sais rien, c’est ma première expérience en la matière !

J’ai donc été contacté depuis mon auberge de jeunesse à Auckland pour passer 5 jours chez un couple de retraité au fin fond de la campagne, à Waimauku, pour leur filer un coup de main pour travaux en tous genres. Ça tombe à pic, je venais d’avoir mon van et il fallait faire quelques améliorations dessus… donc besoin d’outils, d’espace et de temps.

Ni une ni deux je les rejoins chez eux, 2H pour faire 30km, galère les routes de campagne ! (faut dire qu’il y avait une plage sur la route…). Finalement je retrouve ma route et débarque chez eux, très gentils, ils m’expliquent que je suis ici chez moi, et que si j’ai besoin de quoi que soit je me sers. No problemo ! Meuleuse, perceuse, diverses scies et ponceuses, colle à bois et vis, et j’ai fini de bricoler mon van ! En échange je les aide à aménager leur terrain qui sert de pâture aux alpagas (dédicace  à Mangi !). Je suis chez eux avec un autre français, Simon, super cool, avec qui je partage également mes activités l’après midi.

En parlant d’activités, cette vidéo sera sans doute beaucoup plus parlante…

Si le sable est noir sur les côtes Ouest de la Nouvelle Zélande, c’est dû au fait qu’il s’agisse d’une ile volcanique. En face, à 2500km se trouve l’Australie, de l’autre côté de la mer de Tasmanie. Les vagues sont propices au surf et le couché de soleil sur la mer est tout simplement magnifique ! Il n’y au aucun animal dangereux, requin ou méduse quelconque, ni en mer si sur terre d’ailleurs : la Nouvelle Zélande, une destination safe !

Pour revenir au HelpXchange, Jackie et Bryan sont des gens très gentils et très simples dans leur mode de vie : ils habitent depuis 18 ans dans une maison de campagne. Bryan a eu un avc il y a 3 ans et ne peut plus assurer les taches quotidiennes ni les travaux d’entretien. Jackie vit de petits boulots à droite à gauche. En 5 jours, avec Sinon, nous leur avons planté des enclos pour protéger les jeunes arbres des alpagas. Nous avons aidé dans le potager, et fait pas mal de réparations en tous genres. En contre partie, nous sommes nourris logés gratuitement, et j’ai pu faire des réparations sur mon van, et préparer les 7 prochains jours de vacance…

Je crois que ça s’appelle la kiwi expérience…. Et maintenant je reprends la route pour une nouvelle partie de mon aventure !

Kei te pai petit francais !

Bonjour petit français ! Voilà vous savez dire bonjour en maori, première minorité originaire de Nouvelle-Zélande ! Et comme j’ai pas été très cool et que j’ai rien raconté jusque la veille de mon départ, je vais TOUT raconter maintenant que j’ai enfin accès à internet je suis enfin posé, au milieu de nul part.

Les préparatifs

Cette section devrait en théorie contenir des informations concernant un itinéraire, des points d’intérêt et éventuellement le but de mon voyage. Comme il n’y a rien eu de tout ça, voici la liste des choses que j’ai prises : une aile de traction, un maillot, des tongues, des chaussures de montagne et ma gore tex. Il y a évidemment aussi la gopro, l’appareil photo, le pc portable et les lunettes force bleue. Ah aussi des caleçons, chaussettes, tee shirts et même un pantalon ! Merci maman pour la logistique et papa pour le Lonely Planet ! Je pars avec un sac de 90L bien rempli (20 kilos tout rond) et un sac de cabine, à savoir mon sac d’alpi 35l+. Le tout bouclé à 2H de mon départ pour l’aéroport. J’avais quand même réservé 3 nuits dans une auberge, au cas où…

Le voyage

28H. C’est ce qui est écrit sur la réservation de l’avion. Ce que j’avais pas pris en compte c’est que je décollais à 7H un mardi matin, et que j’atterrissais à 23H45 le mercredi soir. Et aussi réaliser le lundi que j’avais pas de carte bleue et que la banque est fermée le Lundi. Hurra. Bref, aux 28H de trajet, rajouter 2H avant de partir pour pas louper son vol, et la nuit à l’aéroport d’Auckland pour économiser une nuit d’auberge, on frôle les 48H. Déjà dans l’avion j’ai sympathisé avec un espagnol, qui passait également par Zurich, et ensuite avec une Australienne qui passait par Singapour, mais pas avec le couple d’anglais qui était avec moi pour arriver à Auckland. Le voyage nikel, en A380 avec Singapour airlines, même les repas dans l’avion étaient bons, et les hôtesses super canon gentilles. La nuit à l’aéroport d’Auckland après 30H de transit… franchement, ça passe !

L’arrivée et les premiers jours

Et voilà, arrivée à l’auberge après une nuit de folie sur les bancs de l’aéroport d’Auckland. L’auberge est plutôt cool, une grande maison coloniale (j’ai appris plus tard qu’elle était “classée”), donc super jardin magnifique, dans la banlieue calme, 30min à pied du centre ville, pour 18€ par nuitée. Super ambiance, j’ai rencontré plein de gens supers, majoritairement des allemands et asiatiques, il y a que 2 français dans toute l’auberge, cool ! Première impression, confirmée après 5 jours passés à Auckland : la ville est moche, et “looks like a cheap copy of Europe” (parole d’allemandes). J’ai pu aller visiter quelques plages environnantes avec mes potes chinoises, rien qui fasse rêver. En prenant le ferry sur l’ile de Waiheke, j’ai enfin pu avoir un aperçu de ces fameuses plages de rêve ! On se serait cru comme dans les films à Hawaï, végétation tropicale, extrêmement verdoyante, petites routes sinueuses, sable fin et eau turquoise ! Bref le rêve !

Pour la suite…

Ça y’est, enfin ! J’ai pu payer le van que je me suis acheté sans provisions, les 2 (superbes) swisses ont un peu râlé, c’est vrai que je leur avais pas dit que j’avais pas l’argent… Bref 2000 euros plus tard je peux enfin quitter Auckland et bouger un peu, direction Muriwai beach, pour mon premier HelpXchange. Le principe est simple, je suis nourri logé blanchi pour quelques heures de travail par jour, directement chez un kiwi (aka habitant de Nouvelle-Zélande). Les détails et la suite au prochain épisode !

Et bien évidemment quelques photos :

Pour la vidéo faudra aussi attendre !

Une nouvelle aventure

Une nouvelle aventure, oui.

J’ai décidé il y a quelques mois de ça de prendre un tournant dans ma vie. Après près de deux années dans la vie active, une très bonne expérience de vie et professionnelle chez Telindus, j’ai décidé de tout quitter. Je ne sais pas si c’est le fait de tomber dans cette petite vie – certes très agitée – ou le manque de vraie aventure, ou encore une histoire de fille, mais j’ai ressenti que c’était le moment de partir loin, en voyage, et en mode aventurier.

Ni une ni deux, lettre de démission et de préavis pour l’appartement, et un billet simple plus loin, me voilà sur le départ pour la Nouvelle-Zélande !

Le grand départ, Mardi 22 Janvier, en plein milieu de la saison ski ! Mais, en plein été là bas, pour rappel, les saisons sont inversées et il y a 12 heures de décalage ! Je pars donc avec mon passeport flambant neuf et mon visa working holiday (obtenus une semaine avant mon départ), une réservation de 3 nuits dans une auberge et c’est parti, 28H de transit direction Auckland !

Comment me suivre ? Trois solutions : sur ce blog, le site photos ou youtube ! Et pour me contacter, c’est florian point berthelot chez gmail.com.
Pour les prochaines aventures, ça sera live from New-Zealand, kiwi style !

Et évidemment une petite pub pour ma dernière vidéo, qui conclut la saison ski 2012 – 2013 :

Désolé pour le post rapido presto, mais j’écris ces lignes à quelques heures de mon départ, et le sac n’est évidemment pas bouclé !

Copenhague pour terminer 2012

Suite à 3 années fantastiques passées en Ecosse, Anne, est très certainement l’une de nos meilleure amie “internationale” rencontrée là bas.
Ayant gardé contact avec elle, nous avons décidé, avec deux amis, d’aller lui rendre visite pour 5 jours, dont le fameux réveillon du nouvel an.
Nous avons été très chaleureusement accueillis par sa famille les 2 premiers jours et avons eu le privilège de faire une petite visite des environs, avec entre autre, le château  Frederiksborg (plus grand palais de la Scandinavie, le “Versailles danois), et le château d’Hamlet. La vue de ce dernier est splendide, avec des plages de sable et vue sur la suède, en face du bras de mer.

Pour la suite du programme, visite de Copenhague (parc d’attraction du Tivoli, la fameuse sirène du port), une très bonne soirée de nouvel an avec des danois authentiques et un incendie d’immeuble (oui il fallait aller au Danemark pour voir ça apparemment ;)

Voici quelques photos du trip :

(Le reste est évidemment est dispo sur la galerie photo associée.)

Et une petite vidéo des crazy fireworks :

Au Danemark les feux d’artifice sont autorisés entre le 29 Décembre et le 3 Janvier, la vidéo montre des feux d’artifice tirés par des amateurs, à savoir que nous avons trouvé ça très dangereux, vu la taille des pétards, d’ailleurs chaque année ils ont leur lot de mains ou bras perdus à cause de ça…

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Going pro

Suite à mon départ de ma boite je me suis fait offrir une Gopro2 !
Les collègues ont vraiment assuré et ont tapé juste ! C’est donc dans une très bonne ambiance, dans un carton énorme, remplit de polystyrène et d’une borne wifi mytheuse, que j’ai trouvé sous le faux fond mon cadeau de départ, une Gopro2 flambante neuve !

J’ai par la même occasion eu un repas surprise par mes collègues de Paris alors que j’étais de passage sur la capitale, et ces derniers (évidemment en accord avec mes collègues de Lyon) m’ont offert le battery pack.

Autant dire que j’ai vraiment été gâté et que c’est vraiment très généreux et gentil, un grand merci à toute l’équipe de Lyon et le support Paris de Tel Findus !

Et pour tester mon nouveau jouet, voici mon premier montage, lors de deux jours de VTT dans le sud de la France juste avant Noël. A noter le soleil et l’habillement : short tee shirt, un 23 décembre pas mal :)

Ayant un appareil photo qui prend des vidéos en Full HD en plus de la Gopro, j’ai décidé que j’allais essayer de faire des vidéos plus souvent. Je ne m’y connais pas beaucoup alors on verra ce que ca donne !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Y’a du changement !

Bonjour, eh oui, ça y’est, je me suis enfin décidé à acheter mon propre nom de domaine et hébergement ! Il était temps, compte tenu des limitations imposées par les serveurs Free: limitation de l’HTTP upload, ftp bloqué depuis l’étranger…. et j’en passe.

Voilà, c’est donc OVH l’heureux élu qui héberge ce blog (et bientôt mon site photo et bien d’autres). Je n’ai pas pris de serveur dédié (je n’en ai pas l’utilité), mais je pense que l’abonnement sera amplement suffisant pour le peu de visiteurs qu’attirent mes sites.

La nouvelle adresse du blog est donc http://blog.florian-berthelot.net, la migration est en théorie finie, n’hésitez pas à me contacter pour d’éventuels bugs / liens morts. Comme promis dans mon précédant billet, je prépare une petit article sur mon projet de fin d’études, ainsi que la publication de mon mémoire en ligne.

Je profite de ce billet pour signaler que je suis actuellement à la recherche d’un emploi, dans les Réseaux et Télécoms, avec une préférence pour la région Lyonnaise. Voilà une bouteille à la mer, mais je vous rassure, je compte pas que là dessus pour trouver un emploi :) Le CV sera très prochainement en ligne, sur http://cv.florian-berthelot.net

A très bientôt…

Pas de nouvelles…..

…bonnes nouvelles !

eh oui, déjà plus d’un an sans post, quel mauvais blogueur je suis ! Bah oui, cette dernière année d’étude a été très chargée entre projets, examens écrits et pratiques, et un peu de vacances aussi !

J’ai fini ma dernière année de Master à Napier Edinburgh University, master en Advanced Networking, traitant principalement de … réseau informatique. L’année s’est bien déroulée, pour le moment j’ai les honours. Cependant, ma principale occupation cette été était la rédaction de mon mémoire, basé sur une analyse de performance en utilisant différentes techniques de sécurisation de VoIP. J’en dirai pas plus, j’essayerai de faire un post consacré à ce projet.

En attendant, voici les photos de mes diverses sorties pendant l’année scolaire, puis à Malte avec les zamis.

Allé j’arrête de raconter ma vie, et à très bientôt je pense.

Votre routeur Linksys en serveur WEB

Bonjour bonjour,

vacances obligent, il fait beau et chaud, donc pas trop de temps pour poster quoique ce soit. Mais un petit coup d’œil sur les stats me permet de voir qu’il y a beaucoup d’intérêt porté sur le fameux routeur Linksys trafiqué. C’est pourquoi aujourd’hui je vais présenter comment utiliser cette bête de course en tant que serveur web (serveur, vous verrez, le mot est un peu grand pour ce qu’on va faire).

Continue reading